Archives mensuelles : octobre 2014

OpenTheso : Gestionnaire de thésaurus multilingue

Le développement d’OpenTheso a commencé en 2005 pour répondre à une demande du réseau Frantiq pour gérer son thésaurus.  Il n’existait, en effet, à l’époque aucun outil équivalent et gratuit. OpenTheso a permis ainsi aux bibliothécaires du réseau Frantiq (aujourd’hui GDS 3378 du CNRS) de disposer d’un outil de gestion du thesaurus PACTOLS. Ce thesaurus est constitué de 7 micro-thesauri (Peuples, Anthroponymes, Chronologie, Toponymes, Oeuvres, Lieux et Sujets) multilingues et polyhiérarchiques. Il est utilisé aujourd’hui par plus de 80 bibliothécaires spécialisés en leur permettant une indexation normalisée de leurs fonds documentaires en archéologie (accessibles via le catalogue Frantiq).

Ces référentiels normalisés, initialement limités au monde des bibliothèques, suscitent un intérêt croissant dans le contexte du web sémantique (en témoignent les projets européens ARIADNE et MULTITA) auxquels participe Frantiq. Outre la normalisation sémantique, opérée par des bibliothécaires, chercheurs ou terminologues, une normalisation technique est requise pour gérer les versions numériques des thésaurus depuis les normes ISO 5964 : 1985 et  NF – Z47-101: 1990 axées sur le multilinguisme (intégrées dans la version 2 de OpenTheso) jusqu’aux normes les plus récentes dédiées à l’interopérabilité des vocabulaires (ISO 25964-1 :2011 et ISO 25964-2 : « Thésaurus et interopérabilité avec d’autres vocabulaires »), auxquelles se conforme la version 3 du logiciel, tout juste mise à la disposition du consortium MASA.

Le développement d’OpenTheso, commencé avec l’assistance d’un stagiaire, puis d’un CDD se poursuit toujours sous la direction de la plateforme Tête de Réseaux Documentaire de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée en partenariat avec la cellule documentaire et le groupe de travail Thesaurus PACTOLS et indexation de Frantiq. Notons que dès 2009 OpenTheso avait bénéficié du soutien du TGE Adonis afin de rendre les PACTOLS disponibles au format SKOS (recommandation du W3C s’appuyant sur le modèle de données RDF), ce qui en a accru l’interopérabilité.  Ce travail  avait permis de faire des PACTOLS, développés via OpenTheso, l’un des référentiels utilisés par la plateforme Isidore (Accès aux données numériques et services numérisés pour la recherche en sciences humaines et sociales), désormais soutenue par la TGIR Huma-Num. La version 3 d’OpenTheso ne fera qu’accroître l’intéropérabilité des thésaurus, notamment via l’alignement des vocabulaires et répondra mieux aux besoins des communautés de bibliothécaires mais aussi de chercheurs : elle permet un travail collaboratif via une interface web dont l’ergonomie a été testée en production par les équipes de Frantiq.

Les apports de la version 3 :

OpenTheso version 2 (2010) openTheso version 3 (2014)
ISO 5964 : 1985 et  NF – Z47-101: 1990 ISO 25964-1 2011 et ISO 25964-2:2012
2 modules :Une version « pro », qui permet aux responsables du thesaurus de faire des modifications. L’accès est protégévia une authentification individuelle (identifiant et mot de passe).

Une version « Opac », qui permet la consultation libre des thésaurus par tout public, sans authentification.

 

Version  full web : gestion des thésaurus en ligne par une seule application web pour la partie pro (après authentification) et pour la consultation publique (sans authentification).
Fonctionnalités :Gestion des liens (associés, synonymes, etc..)

Gestion des traductions

Corrections multiples 

Export et import en SKOS (Simple Knowledge Organization System)

Opac-web pour la consultation et l’accès assistéau Système Intégréde Gestion de Bibliothèque (SIGB)

Fonctionnalités (Idem v2, plus):Alignement avec d’autres thésaurus 

Gestion collaborative des candidats 

Ouverture d’un service web

Indexation ouverte aux moteurs de recherche

gestion des images

gestion des sous groupes ou facettes

gestion des identifiants pérennes ARK

 

OpenTheso gère aussi les identifiants pérennes type ARK qui est un système d’identifiants basé sur la norme URI. La distribution d’identifiants est gérée par le projet Arkéo située à la MOM.

OpenTheso est un outil polyvalent, conçu pour répondre aux besoins de communautés de métiers et aux thématiques différents. Il est ainsi adopté par plusieurs services :

  • Le GDS Frantiq (thesaurus PACTOLS pour l’archéologie, constitué de près de 30.000 concepts et plusieurs micro-thesaurus poly-hiérarchiques, et notamment un micro-thesaurus « sujets »  traduit en 7 langues)
  • Les Hospices Civils de Lyon « HCL » (près de 60.000 Concepts)
  • L’ISH Lyon (pour gérer une branche du thésaurus Rameau du SUDOC)

La version 3 a été développée par Miled Rousset, responsable de la plateforme TRD de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée et sur prestation par Mme Carole BONFRE grâce à un financement du Consortium MASA. Huit mois ont été nécessaires pour arriver à une version stable et exploitable), cette nouvelle version,  disponible dès à présent pour les partenaires du consortium MASA, sera bientôt plus largement diffusée en version libre.

En savoir plus sur FRANTIQ
Consulter les PACTOLS avec OpenTheso

(Merci à Nathalie le-Tellier-Becquart, Evelyne Sinigaglia et Blandine Nouvel pour les contributions et les corrections)

Copie d’écran :

Capture d’écran 2014-10-09 à 13.56.50

Traduction des PACTOLS en arabe

Le multilinguisme est un enjeu pour la construction de référentiels comme le thésaurus PACTOLS.

Grâce au financement du consortium MASA, la traduction en arabe des microthésaurus « Sujets » et « Chronologie » PACTOLS a été réalisée au sein de la MAE de mai à septembre 2014.

Complémentaires, Imad Alhussain, récent titulaire d’une thèse de doctorat en Préhistoire, Protohistoire, Paléoenvironnement méditerranéen et africain soutenue à Montpellier III-Paul Valéry et Anis Mkacher, spécialiste de l’Antiquité tardive, post doctorant dans le cadre du Labex « Les Passés dans le présent », se sont partagé les sections du thésaurus en fonction de leurs compétences respectives.

Cet enrichissement linguistique, encouragé par le conseil scientifique de FRANTIQ, n’est pas un hasard. En effet, l’archéologie orientale constitue un des domaines d’excellence du réseau : Bibliothèque de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée, fonds d’assyriologie et d’archéologie orientale de la Maison Archéologie et Ethnologie René-Ginouvès, fonds d’égyptologie de la bibliothèque Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, bibliographie de Paléorient…

Ce travail est rendu possible par le gestionnaire de thésaurus OpenTheso développé par Miled Rousset qui permet la traduction des descripteurs dans un nombre illimité de langues.

OT Arabe