Des outils d’enrichissement documentaire multilingues pour l’archéologie

Le thésaurus PACTOLS pour l’archéologie est né en 1987 de la nécessité d’organiser les mots-clés utilisés pour l’indexation les notices du tout jeune Catalogue Collectif Indexé du réseau FRANTIQ. Organisé en 7 branches principales (Peuples et cultures, Anthroponymes, Chronologie relative, Toponymes, Œuvres, Lieux, Sujets), il concerne l’ensemble de la discipline archéologique, depuis la Préhistoire jusqu’aux époques contemporaines, et les sciences des l’Antiquité dans tous leurs domaines. Il compte aujourd’hui plus de 30.000 descripteurs. Leur traduction est entreprise très tôt pour assoir sa normalisation et favoriser la diffusion du thésaurus : l’anglais d’abord, puis progressivement l’italien, l’espagnol, l’allemand. Continuer la lecture de « Des outils d’enrichissement documentaire multilingues pour l’archéologie »

Journée d’études “Archives de la recherche française à l’étranger” à Aix le 3 décembre

La MMSH organise une journée d’étude le 3 décembre sur le thème :

” Archives de la recherche française à l’étranger:  Que faire de nos archives ? Du traitement à la valorisation”

MMSH, Aix-en-Provence
le jeudi 3 décembre 2015
salle 101, 10h – 13h

Programme

    • 10h : Présentation
    • 10h10 : « Gestion et valorisation des archives de la fouille de Baelo Claudia par la Casa de Velázquez », par Laurent CALLEGARIN (directeur des études, École des Hautes Études Hispaniques et Ibériques, Casa de Velázquez, Madrid)
    • 10h45 : « Projet de traitement des archives du Centre Camille Jullian, fonds Souville (Préhistoire du Maroc) : de la numérisation à la gestion des métadonnées », par Abdeljalil BOUZOUGGAR (Institut national des Sciences de l’Archéologie et du Patrimoine, Rabat – IMéRA, Aix-Marseille Université, Marseille)
    • 11h30 : « Les archives inédites berbères de la MMSH (IREMAM / Encyclopédie berbère) : a) le fonds linguistique et littéraire Arsène Roux ; b) le fonds photographique touareg Marceau Gast », par Salem CHAKER (Directeur de l’Encyclopédie berbère, Professeur de berbère, Aix-Marseille Université, IREMAM-MMSH, Aix-en-Provence)
    • 12h15 : « L’épigraphie de Cherchel au Centre Camille Jullian, de l’inventaire à une base de données épigraphique », par Philippe LEVEAU (professeur émérite, Aix-Marseille Université, Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence), Bruno BAUDOIN (responsable de la photothèque du CCJ UMR 7299, AMU-CNRS) et Stéphanie SATRE (CCJ UMR 7299, AMU-CNRS)
  • 12h50 : DiscussionsRencontre ouverte à tous, inscrite dans le cadre du consortium « Mémoires des archéologues et des sites archéologiques ».

Contacts :
V. Blanc-Bijon (antafr@mmsh.univ-aix.fr)
Bruno Baudoin (baudoin@mmsh.univ-aix.fr)
Stéphanie Satre (satre@mmsh.univ-aix.fr)

Plan d’accès

Journées “Ontologies en Sciences Humaines et Sociales” – 9 & 10 novembre 2015 à la MSH Val de Loire à Tours

Xavier Rodier (UMR 7324 CITERES – LAT) – Introduction

Les 9 et 10 novembre 2015 s’est tenu à Tours le séminaire sur les ontologies en SHS, co-organisé par le Laboratoire Archéologie et Territoire de l’UMR CITERES, le consortium MASA (« Mémoire des Archéologues et des Sites Archéologiques », labellisé par la TGIR Huma-Num) et la MSH Val de Loire qui accueillait cet événement.

L’affluence dès l’ouverture des inscriptions est révélatrice de l’intérêt croissant de la communauté SHS pour le sujet, ainsi que du besoin de formation vu la rapidité à laquelle les ateliers du 10 novembre ont été complets alors que la capacité d’accueil a été finalement doublée grâce à Thérèse Libourel et Benjamin Cogrel qui ont accepté de doubler leur atelier.

Aujourd’hui, le développement des outils et méthodes de l’archéologie s’inscrit, avec toute l’informatisation des sciences humaines et sociales (SHS), dans ce qu’il est convenu d’appeler les Digital Humanities, maladroitement traduit littéralement par « humanités numériques ». Le champ que cela recouvre est beaucoup plus large que la vitrine des données accessibles en ligne et correspond à un mouvement de fond qui fait sans conteste progresser la recherche en SHS. Si cela donne l’impression d’un pas de géant en avant, avec lequel les domaines jusque-là les moins versés dans l’informatique se retrouvent au-devant de la scène ayant en quelque sorte l’avance de leur retard, cette dynamique masque de nombreux travaux de fonds engagés de longue date mais moins spectaculaires. En d’autres termes, la dynamique des Digital Humanities est incontestablement positive pour l’ensemble des SHS. Avec des moyens informatiques offrant des puissances de calcul et des capacités de stockage colossales et en croissance permanente, l’accès aux données et les perspectives de mise en relation des informations sont incommensurables. Néanmoins, la modélisation et la structuration des données restent fondamentales pour que le mouvement soit efficace. Dans ce domaine, de nombreux travaux ont été menés dès les débuts de l’informatique dans différentes disciplines des SHS et en particulier en archéologie avec Jean-Claude Gardin dès la fin des années 1950. Continuer la lecture de « Journées “Ontologies en Sciences Humaines et Sociales” – 9 & 10 novembre 2015 à la MSH Val de Loire à Tours »

Alignement ArSol-PACTOLS

Le 12 octobre, s’est tenue à Nanterre une réunion regroupant des responsables du réseau Frantiq, les responsables de la base ArSol, base archéologique utilisée par le Laboratoire Archéologie et Territoires (MSH Val de Loire) à Tours, et d’autres membres du Consortium. Cette réunion avait pour objectif de définir les prérequis et les objectifs nécessaires pour permettre d’aligner les vocabulaires utilisés dans ArSol avec les thésaurus multilingues de PACTOLS.

L’objectif sera de lier chaque terme utilisé dans ArSol (entre autre les éléments permettant d’identifier le mobilier archéologique et les faits) avec les identifiants ARK du vocabulaire des PACTOLS pour permettre une interaction d’ArSol avec la ressource libre OpenTheso. En outre, les termes présents dans ArSol mais qui ne sont pas présents dans les PACTOLS seront proposés en tant que nouveaux candidats pour enrichir ces thésaurus.

un contrat, financé en majeure partie par MASA, débutera en novembre pour effectuer les développements indispensables pour améliorer l’interopérabilité d’ArSol et progresser vers sa diffusion dans le web de données.

Formation XML-TEI du 8 au 10 septembre 2015

TEI-175Du 8 au 10 septembre, l’équipe du pôle document numérique de Caen dispense une formation de trois jours à la MSH de Tours sur le standard XML-TEI. Cette formation organisée par Dominique Roux (co-pilote du segment “Edition” de la BSN) dans le cadre de MASA est animée par Dominique Roux, Edith Cannet, Guillaume Quéruel et Pierre-Yves Buard.

A lire :

Exemples :

Journées « Ontologie en Sciences Humaines et Sociales » – Du 9 au 10 novembre 2015 à Tours

Le Consortium Mémoire des Archéologues et des Sites Archéologiques (MASA), la MSH Val de Loire et l’UMR CITERES organisent conjointement deux journées sur les ontologies en Sciences humaines et sociales (SHS). Une première journée de séminaire sera consacrée à des présentations théoriques ou méthodologiques appuyées sur des études de cas. La seconde journée proposera deux ateliers sur le logiciel Protégé et sur l’extension Ontop permettant de créer et manipuler des ontologies.
Vous trouverez le programme complet sur le site de la MSH Val de Loire.

Objectifs

Ces journées ont pour objectif de présenter des exemples de mise en œuvre d’ontologies en SHS et d’échanger sur les pratiques et les perspectives dans ce domaine. L’atelier de la seconde journée offrira la possibilité de manipuler des logiciels dédiés aux ontologies (Protégé et Ontop).

Continuer la lecture de « Journées « Ontologie en Sciences Humaines et Sociales » – Du 9 au 10 novembre 2015 à Tours »

Nouveau site web du service des archives de la MAE

bandeau_blog

Le service des archives de la MAE est heureux de vous annoncer la nouvelle version de son site Web.

Vous y découvrirez notamment :

page_accueil

Le nouvel outil que nous avons choisi, le logiciel AtoM, développé à l’origine par le Conseil international des archives, permet de réaliser des instruments de recherche en XML utilisant les DTD EAD et EAC conformes aux normes archivistiques internationales ISAD(G), ISAAR(CPF) et ISDIAH. Les instruments de recherche sont ainsi parfaitement interopérables.

Actuellement, vous pouvez consulter les inventaires de 95 fonds et plus de 22 000 documents numérisés. Continuer la lecture de « Nouveau site web du service des archives de la MAE »

Réunion de travail « Ontologies et redocumentarisation»

Lundi 13 octobre 2014, Nanterre, Maison Archéologie et Ethnologie

Présents

  • Béatrice Bouchou-Markhoff (Laboratoire d’Informatique, Blois)
  • Thomas Francart (consultant indépendant, Tours)
  • Nathalie Le Tellier-Becquart (MAE, Nanterre)
  • Olivier Marlet (CITERES-LAT/MSH VdL, Tours)
  • Emmanuelle Morlock (UMR HISoMA/MOM, Lyon)
  • Blandine Nouvel (MMSH, Aix)
  • Xavier Rodier (CITERES-LAT/MSH VdL, Tours)
  • Stéphanie Satre (MMSH, Aix)
  • Evelyne Sinigaglia (MAE, Nanterre)
  • Anne-Violaine Szabados (MAE, Nanterre).

PACTOLS, un thésaurus pour décrire les ressources documentaires en archéologie

Blandine Nouvel (MMSH, Aix) et Evelyne Sinigaglia (MAE, Nanterre) présentent les PACTOLS.

Voir la présentation : 01_PACTOLS_MASA20141013

Les PACTOLS sont un thesaurus géré par FRANTIQ. Ils permettent d’interroger le catalogue collectif indexé. Elaborés depuis 1987 en collaboration avec les chercheurs, les PACTOLS sont constitués de sept thésaurus : Peuples / Anthroponymes / Chronologie / Toponymes / Œuvres / Lieux / Sujets polyhiérarchiques et multilingues (langue pivot : français), incluant des relations d’associations entre termes (http://pactols.frantiq.fr). Ce thésaurus est utilisé pour des bibliothèques, photothèques, des archives, de la publication (mots-clés pour référencer) et sert de référentiel pour ISIDORE. Continuer la lecture de « Réunion de travail « Ontologies et redocumentarisation» »

Traduction des PACTOLS en arabe

Le multilinguisme est un enjeu pour la construction de référentiels comme le thésaurus PACTOLS.

Grâce au financement du consortium MASA, la traduction en arabe des microthésaurus « Sujets » et « Chronologie » PACTOLS a été réalisée au sein de la MAE de mai à septembre 2014.

Complémentaires, Imad Alhussain, récent titulaire d’une thèse de doctorat en Préhistoire, Protohistoire, Paléoenvironnement méditerranéen et africain soutenue à Montpellier III-Paul Valéry et Anis Mkacher, spécialiste de l’Antiquité tardive, post doctorant dans le cadre du Labex « Les Passés dans le présent », se sont partagé les sections du thésaurus en fonction de leurs compétences respectives. Continuer la lecture de « Traduction des PACTOLS en arabe »

Une ontologie pour rendre interopérables des bases de données en archéologie ?

Il existe autant de bases de données en archéologie qu’il existe d’équipe d’archéologues, voire plus ! Les logiciels et les structurations sont extrêmement hétérogènes. Uniformiser les outils et la façon de structurer l’information reste un objectif inaccessible et cela ne résoudrait pas le problème des bases déjà existantes car, outre les réticences des chercheurs pour homogénéiser un jeu de données, les moyens manqueraient pour venir à bout de l’énorme chantier de migration des bases d’un système à un autre.

La solution envisagée au sein du Consortium MASA est de permettre d’utiliser un système commun qui puisse venir en surcouche sur les bases de données existantes. Ce système commun consiste à utiliser l’ontologie du CIDOC-CRM (norme ISO 21127:2006) qui permet de modéliser précisément tout objet ou concept patrimonial. Le principe est donc d’établir des ponts entre la structure d’une base de données existante et cette ontologie. Cette phase de mise en correspondance, appelée « mapping », est primordiale et nécessite d’être effectuée avec soin. Le prérequis est bien sûr que la base puisse être interrogée de l’extérieur (c’est le cas des bases construites avec  Access, 4D, mySQL, Oracle ou Filemaker, pour ne citer que les outils les plus utilisés en archéologie).

D’une base de données à l’autre, le mapping sera bien sûr différent mais le fait de rattacher chaque champ de la structure d’une base à une entité ou une propriété de l’ontologie permet de se référer à une structure commune avec un vocabulaire unique (en anglais donc indépendant de la langue d’origine). Continuer la lecture de « Une ontologie pour rendre interopérables des bases de données en archéologie ? »