Fair Heritage: Digital Methods, Scholarly Editing and Tools for Cultural and Natural Heritage – international conference – Call for posters

Date : 17-19 juin 2020
Lieu : Tours
Contacts : emiliosanfilippo@gmail.com, maurine.villiers@lestudium-ias.fr, xavier.rodier@univ-tours.fr
Call for postershttp://www.lestudium-ias.com/event/fair-heritage-digital-methods-scholarly-editing-and-tools-cultural-and-natural-heritage

IMPORTANT DATES :

Abstract submission: 31 March 2020
Notification of acceptance: 15 April 2020

Scope

A plethora of data about cultural and/or natural heritage is nowadays available to both public and private institutions (e.g., universities, libraries, archives, museums, etc.). These data are highly heterogeneous in terms of both formats and contents. In addition, the way in which they are organized and characterized depends on the socio-cultural contexts of different working communities, their research methodologies, languages, and ways of thinking. As a consequence of this heterogeneity, it is hard to find connections across multiple datasets or to agree on data publishing policies and shared vocabularies to describe data in a common manner. Continuer la lecture de « Fair Heritage: Digital Methods, Scholarly Editing and Tools for Cultural and Natural Heritage – international conference – Call for posters »

[Offre d’emploi] Ingénieur étude et développement web sémantique H/F

La MSH Val de Loire recrute une.e ingénieur.e étude et développement web sémantique H/F.

Contexte de travail

La Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire est une structure fédérative d’équipes de Recherche en Sciences Humaines et Sociales. Elle est placée sous la tutelle du CNRS et des universités de Tours et d’Orléans et regroupe actuellement 21 équipes de recherche.

Elle offre des services aux chercheurs dont un Atelier Numérique qui fournit des services numériques d’accompagnement des projets de recherche. De plus, la MSH Val de Loire porte le consortium Mémoires des archéologues et des sites archéologiques (MASA) de la TGIR Huma-Num qui a pour objectif la diffusion et la mise en œuvre des principes FAIR dans la communauté archéologique en lien avec les infrastructures nationales RnMSH et Huma-Num et en connexion avec des projets et infrastructures européennes comme ARIADNEplus (projet H2020) dans le cadre de l’EOSC (European Open Science Cloud).
Sous l’autorité du directeur de la Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire, vous serez intégré(e) au pôle informatique de l’atelier numérique, composé de 3 personnes. Les missions sont principalement réalisées au siège de la MSH Val de Loire à Tours (Site Deux Lions) mais vous devrez également vous déplacer régulièrement sur les autres sites de la MSH à Tours et Orléans ainsi que chez les partenaires du consortium MASA.

Missions

Il ou elle travaillera pour le CNRS au siège de la MSH Val de Loire sous l’autorité de son directeur : Xavier RODIER, sa mission sera de traiter les corpus mis en ligne par l’Atelier Numérique de la MSH Val de Loire et dans le cadre du Consortium MASA afin de les rendre interopérables, en s’appuyant sur les principes FAIR, avec pour objectif de porter ces données sur le web sémantique. En s’appuyant sur l’expérience du Consortium MASA et sa participation au programme européen ARIADNEplus trouver un langage commun, par discipline ou groupe de disciplines, pour rendre interopérables les jeux de données se trouvant dans des formats et des structures différentes. Pour les données du patrimoine culturel, ce langage commun existe au niveau international : l’ontologie du CIDOC-CRM (ISO 21127:2006). Le recrutement se fera du niveau MASTER au niveau POST-DOC selon les propositions de candidatures.

Modalités de candidature

Les candidat(e)s sont invité(e)s à soumettre, avant le 3 février 2020, un CV de 2 pages maximum, avec une lettre de motivation et éventuellement des lettres de référence uniquement sous format PDF et par voie électronique à lydia.seabra@univ-tours.fr.

Les candidat(e)s sélectionné(e)s seront appelé(e)s pour un entretien à la MSH Val de Loire à Tours.

> Voir le profil complet

DONIPAT : École thématique « Données Interopérables pour le Patrimoine » du 14 au 18 octobre 2019 à Aussois.

La masse considérable de données produite par la communauté scientifique en SHS reste difficilement accessible et risque d’être perdue quand elle se trouve dans des systèmes d’information obsolètes. La préservation de ces données scientifiques fondamentales passe par la mise en œuvre de conditions d’accessibilités numériques aux multiples corpus. La multiplication exponentielle de ces sources de données numériques hétérogènes nécessite de déployer des solutions d’interopérabilité afin de les interroger de manière homogène. Le Consortium Mémoires des Archéologues et des Sites Archéologiques (MASA) de la TGIR Huma-Num a fait de la question d’interopérabilité des données une de ses priorités dans le respect des principes FAIR. La collaboration engagée avec des informaticiens a permis de mettre en évidence l’intérêt de l’ontologie du CIDOC CRM (norme ISO 21127:2006) pour modéliser les données, à l’instar de nombreuses autres communautés ou institutions en Sciences Humaines en Europe. L’organisation d’une école thématique, DONIPAT, sur ce sujet vient combler des lacunes puisque ces questions ne sont pas enseignées dans le domaine académique.

L’école thématique DONIPAT a pour ambition de montrer à la communauté SHS l’intérêt de l’interopérabilité et les méthodologies novatrices à mettre en œuvre pour porter des jeux de données scientifiques sur le web de données et favoriser ainsi l’émergence de nouvelles connaissances et donc de nouvelles recherches que ce soit au sein d’une discipline (comme l’archéologie) ou interdisciplinaire. L’école contribuera ainsi à l’émergence des données patrimoniales dans le Linked Open Data.

Continuer la lecture de « DONIPAT : École thématique « Données Interopérables pour le Patrimoine » du 14 au 18 octobre 2019 à Aussois. »

Workshop SSK sur les données archéologiques

Suite au DARIAH Theme Funding Call 2018/2019, le projet du programme H2020 PARTHENOS a pu être financé pour organiser une série de trois wmailto:http://www.parthenos-project.eu/orkshop destiné à la promotion du Standard Survival Kit auprès de communautés spécifiques :

  • Linguistique (Vienne, 31 janvier – 1er février 2019)
  • Archéologie (Tours, 23-24 mai 2019)
  • Médiévistique (Liège, 11-13 septembre 2019)

Le Standardization Survival Kit est un outil en ligne qui vise à donner aux chercheurs un accès aux normes en utilisant des scénarios de recherche qui couvrent tous les domaines des sciences humaines, de la littérature aux sciences du patrimoine, y compris l’histoire, les sciences sociales, la linguistique, etc. Ces scénarios ont été créés par des experts du domaine, à partir de cas d’utilisation réels orientés recherche, divisés en différentes étapes, et impliquant des tâches spécifiques. Ces scénarios sont rendus accessibles et réutilisables pour d’autres chercheurs désireux de réaliser un projet similaire mais peu familiers avec les outils, formats, méthodes à utiliser, etc. recommandés.

Continuer la lecture de « Workshop SSK sur les données archéologiques »

Colloque CAA 2019 – 22-26 avril 2019, Cracovie

L’application OpenArchaeo développée par le Consortium MASA a été présentée au CAA 2019 à Cracovie du 22 au 26 avril 2019 dans une session ARIADNEplus portée par Julian Richard (Archaeology Data Service, University of York), Holly Wright (Archaeology Data Service, University of York) et Franco Niccolucci (PIN, Pise).

Voir la présentation

Présentation de MASA à la journée “Données de l’archéologie et de l’histoire de l’art” du 11 juin 2019

Béatrice Markoff (Université de Tours LIFAT) a présenté le consortium à la journée “Données de l’archéologie et de l’histoire de l’art” qui s’est tenue le 11 juin 2019 à Paris.

La  journée était organisée par l’action ADOC (Entrepôts et Analyse de Documents) sous la forme d’un atelier associé au congrès INFORSID 2019. L’action ADOC du GdR CNRS MaDICS (Masses de Données, Informations et Connaissances en Sciences) vise à mettre en relation des scientifiques en sciences humaines et sociales et en informatique, développant des recherches en gestion et analyse de documents et de grandes masses de données.

Accéder à la présentation

Le jeu de cartes du CIDOC en ligne

George Bruseker et Anaïs Guilhem viennent de mettre en ligne un site pour expliquer le fonctionnement du jeu de cartes du CIDOC : http://www.cidoc-crm-game.org.
Ce site propose différentes instances du jeu dont celle réalisée par MASA pour l’apprentissage de l’appariement des concepts génériques de l’archéologie de terrain avec l’ontologie du CIDOC CRM.

 

Cette instance est en téléchargement libre sur le site : http://www.cidoc-crm-game.org/node/13 (exemple des fouilles de Marmoutier).