Journée : « L’utilisation du CIDOC CRM pour modéliser les jeux de données archéologiques » – 24/09/2018 – Lyon

Le groupe de travail sur l’utilisation du CIDOC CRM du consortium MASA et l’axe 1 « Données de la Recherche » de la Maison de l’Orient et de la Méditerranée ont organisé le 24 septembre 2018 une journée d’étude et de sensibilisation à la modélisation des jeux de données archéologiques à l’aide de l’ontologie du CIDOC-CRM.

Programme de la journée :

Cette journée du groupe de travail sur l’utilisation du CIDOC CRM a réuni environ 30 personnes. L’enjeu de la matinée était de sensibiliser les participants à l’utilisation de l’ontologie du CIDOC CRM.

Les enjeux de l’utilisation du CIDOC CRM en archéologie ont été exposés ainsi que les moyens déployés par le consortium MASA pour y répondre. A cette occasion la plate-forme OpenArchaeo en cours de développement a été présentée pour la première fois. Elle offrira une interface d’interrogation simple de jeux de données archéologiques variés via le CIDOC CRM. Ensuite, l’exemple de la modélisation des données de la fouille de Kition-Pervolia à Chypre a été présenté. Le choix de la fouille de Kition-Pervolia comme site pilote fût guidé par le jeu de données qui était suffisamment petit pour être manipulé aisément, mais assez complet pour faire une modélisation complète et étendue. De plus, la fouille est close, la publication est en cours et un portail de diffusion permet l’accès à l’ensemble des données brutes de la fouille.

L’après-midi fût consacrée à l’initiation au CIDOC CRM à l’aide du jeu de cartes conçu par Georges Bruseker (ICS-FORTH) et Anaïs Guillem (University of Callifornia MERCED) à partir duquel Olivier Marlet (CITERES-LAT, MSH Val de Loire/MASA) a proposé une instance archéologique. Cette séance a permis aux participants de prendre en main l’ontologie et d’assimiler l’articulation des entités et des propriétés.

Les discussions ont permis de dégager des perspectives de poursuite des travaux du groupe de travail pour la communauté française et de sa collaboration avec l’équipe d’ICS-FORTH.