Workshop SSK sur les données archéologiques

Suite au DARIAH Theme Funding Call 2018/2019, le projet du programme H2020 PARTHENOS a pu être financé pour organiser une série de trois wmailto:http://www.parthenos-project.eu/orkshop destiné à la promotion du Standard Survival Kit auprès de communautés spécifiques :

  • Linguistique (Vienne, 31 janvier – 1er février 2019)
  • Archéologie (Tours, 23-24 mai 2019)
  • Médiévistique (Liège, 11-13 septembre 2019)

Le Standardization Survival Kit est un outil en ligne qui vise à donner aux chercheurs un accès aux normes en utilisant des scénarios de recherche qui couvrent tous les domaines des sciences humaines, de la littérature aux sciences du patrimoine, y compris l’histoire, les sciences sociales, la linguistique, etc. Ces scénarios ont été créés par des experts du domaine, à partir de cas d’utilisation réels orientés recherche, divisés en différentes étapes, et impliquant des tâches spécifiques. Ces scénarios sont rendus accessibles et réutilisables pour d’autres chercheurs désireux de réaliser un projet similaire mais peu familiers avec les outils, formats, méthodes à utiliser, etc. recommandés.

L’objectif de ces workshops est de promouvoir l’utilisation du SSK au sein de communautés spécifiques, déjà organisées autour de standards, comme c’est le cas avec le Consortium MASA pour la communauté archéologique.

Organisé par PARTHENOS, l’ambition du workshop de Tours était de réfléchir aux scénarios que les archéologues peuvent proposer au SSK à partir des guides de bonnes pratiques que l’on commence à mettre en place, notamment au sein du Consortium MASA. Il a par exemple été pris le cas de l’appariement des données archéologiques avec l’ontologie du CIDOC CRM.

Le nombre de places étant limité, des participants représentatifs de plusieurs institutions et/ou de divers aspects de l’archéologie numérique :

  • Romain Boissat (Maison de l’Orient et de la Méditerranée, Lyon)
  • Emmanuelle Bryas (Inrap, Paris)
  • Céline Champcourt (Ecole National des Chartes, Paris)
  • Eva Coudyzer (Musées Royaux d’Art et d’Histoire, Bruxelles)
  • Hélène Gautier (Huma-Num, PARTHENOS)
  • Eline van Heymbeeck (Africamuseum, Tervueren)
  • Christoph Hoffmann (Austrian Academy of Science – Austrian Centre for Digital Humanities, Vienne)
  • Véronique Humbert (Frantiq, Montpellier)
  • Klaus Illmayer, (Austrian Academy of Science, PARTHENOS, Vienne)
  • Marion Lamé (CITERES-LAT, Tours /  ISTI, Pise)
  • Nathalie Letellier-Becquard (Maison de l’Archéologie et de l’Ethnologie)
  • Olivier Marlet (Laboratoire Archéologie et Territoires, Tours)
  • Blandine Nouvel (Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme)
  • Rémi Ossant (CITERES-LAT, Tours)
  • Marie Puren (Laboratoire de Recherche Historique en Rhône-Alpes, Lyon)
  • Xavier Rodier (Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire, Tours)
  • Lionel Tadjou (INRIA, PARTHENOS, Paris)
  • Perrine Thuringer (Intelligence des Patrimoines, Tours)

Le Workshop s’est articulé en deux parties :

  1. Présentation des travaux du consortium MASA pouvant faire l’objet de bonnes pratiques que l’on peut formaliser avec le SSK : voir la présentation
  1. Présentation du SSK : voir la présentation
  1. Atelier pour travailler à l’élaboration de scénarios divers à partir d’un modèle de document facilement intégrable au SSK : voir les scénarios élaborés au cours de l’atelier