Journées MASA – Partager les archives et les données archéologiques, MASA au service de la communauté – 21-22 septembre 2021

Date : 21 – 22 septembre 2021
Lieu : Campus CNRS Meudon-Bellevue le 21 septembre – MSH Mondes Nanterre le 22 septembre
Inscriptions obligatoires via le formulaire en ligne

Les 21 et 22 septembre 2021, MASA organise une rencontre nationale réunissant la communauté archéologique française
dans toutes ses dimensions. Cette rencontre permettra de présenter l’écosystème numérique et la palette d’outils qui le compose, ainsi qu’une offre de formation aux bonnes pratiques à travers les principaux outils. L’objectif de cette rencontre est de diffuser largement les pratiques et les outils pour la mise à disposition de corpus archéologiques interopérables dans des plateformes nationales et internationales.

Programme :

Mardi 21 septembre 2021 – Espace Duncan – CNRS Ile-de-France Meudon – 1 place Aristide Briand – 92195 Meudon Cedex (Pour accéder)

9h00 – Accueil

10h00 – Le consortium MASA au service de la communauté

11h00 – Huma-Num et les communautés de recherche en SHS

 12h00 –  Déjeuner

 14h00 – Les enjeux du partage et de l’archivage des données archéologiques

Cette table ronde réunira les acteurs de la communauté archéologique (ministère de la Culture, Conseil national de la recherche archéologique, archéologie préventive publique — Inrap et collectivités territoriales — et privée, archéologie française à l’étranger — Réseau des Écoles françaises à l’étranger et Unités mixtes des Instituts français de recherche à l’étranger – UMIFRE —, universités, CNRS et sociétés savantes). Ils échangeront sur la pertinence des travaux et services du consortium MASA dans le cadre de leur politique d’ouverture et d’archivage des données. L’objectif visé est la mobilisation des archéologues dans la dynamique de la science ouverte.

Les interventions de la journée seront filmées et diffusées ensuite dans la collection MASA sur Canal-U  

Mercredi 22 septembre 2021 – MSH Mondes – Bâtiment  Max Weber- Allée de l’université – 92000 Nanterre (Pour accéder

4 ateliers de formation de 3 heures chacun, chaque atelier aura lieu 2 fois (matin 9h30-12h30 et après-midi 14h00-17h).
12 places sont disponibles par session de formation. Les inscriptions sont enregistrées suivant leur ordre d’arrivée, le créneau de l’autre demi-journée pourra éventuellement vous être proposé s’il est moins demandé.
Ordinateur portable personnel obligatoire

Produire des données de recherche enrichies et interopérables avec PACTOLS et Opentheso

Blandine Nouvel (Centre Camille Julian et FRANTIQ) et Miled Rousset (Maison de l’Orient et de la Méditerranée)

Le thésaurus PACTOLS constitue un réservoir de mots-clés validés et normalisés, utilisé par la communauté des archéologues tout au long du processus de recherche, depuis la collecte des données de terrain jusqu’à la publication. Outil documentaire ouvert et aligné sur les réservoirs internationaux, il offre la possibilité de rendre ses données interopérables et favorise leur diffusion.
A l’issue de la formation, les stagiaires auront une bonne compréhension des enjeux de l’enrichissement de leurs données de recherche à l’aide d’un vocabulaire de référence interopérable. Pour ce faire, démonstrations et exercices s’appuieront sur le thésaurus PACTOLS pour l’archéologie. Ils connaîtront les diverses façons de l’intégrer à leur démarche scientifique et de l’appliquer à leurs outils grâce aux fonctionnalités du gestionnaire de thésaurus Opentheso.

Initiation au CIDOC CRM

Olivier Marlet (CITERES/LAT) et Florian Hivert (MSH Val de Loire)

Le contexte actuel de la Recherche prône la Science Ouverte. Ainsi, pour porter ses données sur le web sémantique, le chercheur doit suivre une formation à la fois générale sur les bonnes pratiques (principes FAIR) et plus spécifique sur des outils spécialisés (pour aligner les données avec une ontologie, par exemple).
L’ontologie CIDOC CRM est un standard depuis quelques dizaines d’années pour modéliser les données patrimoniales (musées, bibliothèques, archives, archéologie) et permettre de les rendre interopérables. Mais, avec une centaine d’entités et le double de propriétés, l’apprentissage de l’ontologie reste complexe et nécessite un fort investissement pour s’approprier son fonctionnement global et ses logiques.
À travers l’exemple du CIDOC-CRM, les stagiaires seront à même de comprendre ce qu’est une ontologie et à quoi elle peut être utile pour ouvrir et partager leurs données.

Le plan de gestion de données, un outil pour la gestion raisonnée des données

Laure Bézard (Maison de l’Orient et de la Méditerranée), Emmanuelle Bryas (INRAP), Nathalie Le Tellier- Becquart (MSH Mondes)

Après une présentation rapide du modèle de plan de gestion de données appliqué aux projets de recherche en archéologie élaboré dans le cadre du consortium MASA et déposé sur la plateforme DMP OPIDoR de l’Inist, cette formation prendra la forme d’un atelier. A partir d’exemples concrets, ensemble de données ou projets de recherche, les stagiaires réfléchiront à la mise en œuvre d’un plan de gestion dans une démarche plus globale de gestion raisonnée de leurs données en vue de leur conservation, et de leurs éventuelles diffusion et réutilisation. Les questions de mise en forme -formatage et description-, rangement, et organisation des données seront les concepts clés abordés tout au long de cette formation.

Les stagiaires sont invités à venir avec leurs données, jeux de données et/ou projets.

ArkeoGIS, découvrir et utiliser la plateforme

Loup Bernard (ArcHiMedE)

ArkeoGIS, logiciel de partage et interrogation de données spatialisées, est exploité dans le cadre de la recherche. Il est aussi utilisé par des enseignements à la formation à la pratique des outils numériques. Les chercheurs et les étudiants de plus d’une centaine d’institutions de plus de 10 pays ont un libre accès sécurisé à la plateforme.
A l’issue de la formation, les stagiaires seront capables d’utiliser de manière aisée la plateforme, de croiser des données et de générer un export.