“La céramique médiévale et moderne du bassin de la Loire moyenne, chrono-typologie et transformation des aires culturelles dans la longue durée (6e-19e s.)” – nouvelle publication logiciste

Suivant la même philosophie que la publication logiciste des fouilles archéologiques de Rigny parue en 2020, une seconde publication logiciste en archéologie vient de paraître : “ La céramique médiévale et moderne du bassin de la Loire moyenne, chrono-typologie et transformation des aires culturelles dans la longue durée (6e-19e s.) ”, sous la direction de Philippe Husi (CITERES, UMR 7324): https://journals.openedition.org/racf/5460

Après deux publications associant ouvrage imprimé et site web (donnant l’accès aux données), en 2003 et 2013, cette troisième publication est entièrement en ligne et en accès libre :

https://ceramedvaldeloire.huma-num.fr

Les auteurs ont fait le choix d’un format de publication logiciste dont l’originalité est de proposer une lecture rapide et à plusieurs niveaux du raisonnement, des résultats et de l’argumentaire à partir d’une masse importante de données. De fait, cette publication intéressera les spécialistes du domaine, mais également un public plus large de chercheurs par le format de publication et les méthodes d’analyses archéo-statistiques mobilisées.

La publication résulte d’un Projet Collectif de Recherche (PCR) sur la céramique médiévale et moderne du Bassin de la Loire Moyenne (BLM dans la suite du texte) qui s’est achevé en 2018. Ce projet s’inscrit dans la longue durée, puisqu’il a commencé en 1996. Ainsi, depuis plus de vingt ans, ce projet fédère à l’échelle régionale les spécialistes de la discipline qui sont pour la plupart les auteurs de la publication. Cette recherche, réalisée dans la continuité des deux précédents ouvrages et complétée par l’apport de nouveaux sites, a comme objectifs principaux : (i) de construire une chrono-typologie régionale, (ii) de déterminer et de dater les faciès céramologiques du BLM, (iii) d’appréhender le rythme des transformations des mécanismes socio-économiques et des aires culturelles dans le temps long (6e-17e s.).
L’espace géographique retenu, à géométrie variable suivant les questions, est principalement centré sur le Val de Loire entre Orléans et Tours et le Haut Poitou, secondairement sur l’Anjou et le Berry, complété par quelques sites limitrophes du Centre-ouest de la France. Ce corpus de sites dépend de la qualité des assemblages des céramiques et donc des études réalisées dans le cadre de fouilles programmées ou préventives, mais également de travaux universitaires pour des fouilles plus anciennes.