MASA 2022 : Fabriquer, exploiter, diffuser, archiver et réutiliser des données archéologiques – mise en ligne des interventions

Dates : 30 novembre 2022 – 2 décembre 2022
Lieu : Faculté Droit, Economie et Sciences sociales (Amphi F) – 50 avenue Jean Portalis – 37000 TOURS
Programme : https://masa2022.sciencesconf.org/program

Pendant dix ans, le consortium Huma-Num MASA a œuvré au service de la communauté archéologique à laquelle il propose un écosystème numérique accompagné d’un livre blanc réunissant les bonnes pratiques à chaque étapes du cycle de vie des données. La gestion des PGD (plans de gestion de données) en est grandement facilitée. Pour autant, les travaux de MASA n’échappent pas à la tension permanente entre la complexité des techniques mobilisées et les besoins opérationnels d’outils abordables par des non-spécialistes. Le colloque MASA 2022 a permis d’explorer cette tension en s’intéressant à l’apport des pratiques numériques pour la recherche archéologique.

mercredi 30 novembre 2022

Conférences introductives


MASA 2013-2022, de la numérisation à l’interopérabilité –  Xavier Rodier (Consortium MASA IR* Huma-Num, Centre National de la Recherche Scientifique)
Le support de la présentation


MASAplus 2023-2026, de l’interopérabilité à la Science OuverteOlivier Marlet (Consortium MASA IR* HUMA-NUM, Cités, Territoires, Environnement et Sociétés)
Le support de la présentation

Session 1


Retours d’expérience sur la gestion des archives de l’archéologieLaure Bézard  (Maison de l’Orient et de la Méditerranée Jean Pouilloux)
Le support de la présentation


Redocumentarisation et valorisation de la photothèque archéologique de l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) : un exemple de mise en oeuvre des principes FAIRTaos Babour (Institut français du Proche-Orient (UAR 3135 – UMIFRE 6)
Le support de la présentation


Les archives béotiennes : de la reprise à la diffusion – archéologie de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord de la protohistoire à la fin de l’AntiquitéIsabelle Pernin (Centre Camille Jullian – Histoire et archéologie de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord de la protohistoire à la fin de l’Antiquité), Romain Boissat (PSIR – Maison de l’Orient)
Le support de la présentation


Mégara Hyblaea (Sicile) : archiver des fouilles en cours et fouiller à l’aide des archives anciennesSegolene Maudet (Université du Mans), Frédéric Mège (Centre Camille Jullian – Histoire et archéologie de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord de la protohistoire à la fin de l’Antiquité)
Le support de la présentation

jeudi 1 décembre 2022

Session 2


BDA (« Base de Donnée Archéologique »), base ouverte et collaborative de sites archéologiques : retours sur une expérience de près de 30 ansThomas PERRIN (Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés)
Le support de la présentation


Transmission, appropriation et reconfiguration d’un ancien système d’information archéologique, SysDAAnaïs PINHEDE (Direction de l’archéologie de Chartres métropole, Archéologies et Sciences de l’Antiquité)
Le support de la présentation


Le système d’information archéologique Syslat, un outil de la recherche à l’Inrap. – Yoann Pascal (INRAP Midi-Méditerranée, Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (ASM)), Sébastien MUNOS (INRAP Midi-Méditerranée, Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (ASM))
Le support de la présentation


Un exemple d’utilisation de Syslat pour enregistrer de façon pérenne et exploiter des données anciennes : le PCR « Mourre de Sève » (Sorgues, Vaucluse)Réjane Roure (Archéologie des Sociétés Méditerranéennes), Maeva SERIEYS (Archéologie des Sociétés Méditerranéennes)
Le support de la présentation

Session 3


Spiridon, sauvegarder et faire vivre les archives céramologiquesPaul François (Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée), Guergana Guionova (CNRS, Laboratoire d’Archéologie Médiévale et Moderne en Méditerranée)
Le support de la présentation


La base de données « archéométal-armoricain » développée dans le cadre du projet SIDEPRODEmmanuelle Meunier (Centre de recherche bretonne et celtique, Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire), Cécile Le Carlier de Veslud (Centre de Recherche en Archéologie, Archéosciences, Histoire)
Le support de la présentation


La fabrique d’un corpus archéologique : l’expérience du projet ICARE (Iconographie et Collections d’Anthropologie de Rennes)Marie-Yvane Daire (UMR 6566)
Le support de la présentation

Session 4


Retour d’expérience sur l’utilisation croisée de plusieurs archives de fouillesChristophe Tufféry (Institut national de recherches archéologiques préventives, CY Cergy Paris Université, Institut National du Patrimoine)
Le support de la présentation


Chronocarto : un WEBSIG pour archiver, partager, restituer et publier les données archéologiques. – Christophe Batardy (U.M.R.8546-Laboratoire AOROC), Michel Dabas (U.M.R.8546-Laboratoire AOROC)
Le support de la présentation


Des plans papiers des archéologues à la base de données QGis, ou comment intégrer 40 ans d’archéologie préventive dans un système d’information géographique au service d’une problématique scientifique. Le cas de l’ANR Parcedes (2002-2024)Magali Watteaux (Tempora), Pascal
Vialet (Inrap, base de Fontenay-le-Comte)
Le support de la présentation


Une chaîne de traitement des données de la recherche au Centre Camille Jullian et ses applicationsStéphanie Satre (Centre Camille Jullian – Histoire et archéologie de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord de la protohistoire à la fin de l’Antiquité), Bruno Baudoin (Centre Camille Jullian – Histoire et archéologie de la Méditerranée et de l’Afrique du Nord de la protohistoire à la fin de l’Antiquité)
Le support de la présentation

Session 5


De la gestion des collections archéologiques à la publication des données des fouilles : l’expérience de l’INHAFederico Nurra (Institut National d’Histoire de l’Art), Cécile Colonna (Institut National d’Histoire de l’Art)
Le support de la présentation


ARCHEAN : un projet innovant au cœur des réflexions autour de l’archivage, l’exploitation scientifique et la publication numérique des données de fouilleDiane Rego (Maison de la recherche en sciences humaines, Centre Michel de Boüard – Centre de recherches archéologiques et historiques anciennes et médiévales), Orderic-Vital Pain (Maison de la recherche en sciences humaines)
Le support de la présentation


La publication au format logiciste d’un corpus céramique volumineux du bassin de la Loire moyenne : une approche interdisciplinaire entre archéologie, statistique et informatiquePhilippe HUSI (UMR7324 CITERES)
Le support de la présentation

vendredi 2 décembre 2022

Session 6


Réutilisation des données pour la recherche archéologique à l’Inrap : une enquête du réseau documentaireNathalie Gressier (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives), Laurent Duval (Institut National de Recherches Archéologiques Préventives)
Le support de la présentation

Remployer et renouveler l’analyse de données archéologiques spatialisées : la grotte du Poeymaü. Des archives de fouilles des années 1950 à l’application en ligne R/Shiny « Virtual Poeymaü »Sébastien Plutniak (Centre Émile Dukheim, Travaux et recherches archéologiques sur les cultures, les espaces et les sociétés)
Le support de la présentation


Interroger et exploiter des données primaires de recherche publiées dans le système d’archivage Nakala grâce à des interfaces ad’hoc (IOTA)Olivier MASSON (AOrOc – Archéologie et Philologie d’Orient et d’Occident, ENS – École Normale Supérieure, EPHE – École Pratique des Hautes Etudes, PSL – Université Paris Sciences & Lettres)
Le support de la présentation


Diffuser – archiver – réutiliser – exploiter les données 3D pour l’archéologie par la publication dans le web sémantique et l’archivage à long terme : documentation avec aLTAG3DSarah Tournon (Archeovision / UMR 6034 Archéosciences Bordeaux)
Le support de la présentation

Table-ronde

Table-ronde : Enjeux de la Science Ouverte pour l’archéologie


Table-ronde animée par Xavier Rodier (Consortium Huma-Num MASA, Centre National de la Recherche Scientifique)
Marc Bouiron (Directeur scientifique et technique, Inrap)
Laurence Brissaud (Attachée principale de conservation du patrimoine, Responsable scientifique au musée et sites gallo-romains de Saint-Romain-en-Gal)
Cécile Callou (Muséum national d’Histoire naturelle)
Laura Favreau (Cheffe du service d’études et de documentation, Département des Antiquités grecques, étrusques et romaines – Musée du Louvre)
Vincent Guichard (Directeur Général Bibracte EPCC)
Adeline Joffres (Responsable développement des consortiums – IR* Huma-Num)
Luc Forlivesi (Inspecteur des patrimoines – Ministère de la culture)



Citer ce billet
Laurence Rageot (2023, 7 février). MASA 2022 : Fabriquer, exploiter, diffuser, archiver et réutiliser des données archéologiques – mise en ligne des interventions. Consortium MASA. Consulté le 30 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/r9ev

Une réflexion sur « MASA 2022 : Fabriquer, exploiter, diffuser, archiver et réutiliser des données archéologiques – mise en ligne des interventions »

  1. Ping : DISTAM

Les commentaires sont fermés.

Rechercher dans OpenEdition Search

Vous allez être redirigé vers OpenEdition Search