Etude du projet de publication des archives des fouilles du Grand Louvre par la DRAC Ile-de-France – Tours (CITERES-MSH VdL) – 26 avril 2018

La DRAC Ile-de-France/ Service régional de l’Archéologie a lancé en 2018 la reprise des archives des fouilles du Grand Louvre réalisées dans les années 1980-1990, et plus particulièrement celles de la Cour Napoléon, dont la post-fouille reste inachevée.

Diapositive conservée au S.R.A. Ile-de-France (auteur non identifié à ce jour, s.d.)

A court terme, l’objectif de ce projet est d’offrir à la communauté scientifique un état des lieux de la documentation disponible, de faciliter des études spécifiques en archéologie et de permettre au Musée du Louvre, notamment, de documenter ses collections.

A plus long terme, il convient d’envisager une restitution des données (tant pour la communauté scientifique que le grand public), de la manière la plus complète possible, en fonction des documents qui auront été rassemblés.

Le récolement (et inventaire des plans) de l’ensemble des archives de fouilles qui ont pu être regroupées au musée du Louvre est en cours (jusqu’à fin 2018). S’en suivra un choix des documents à numériser. Tout l’enjeu de ce choix est de proposer une mise à disposition pertinente de ces archives à destination des chercheurs : elle doit a minima leur offrir une vue d’ensemble de la fouille, à défaut de leur donner accès au détail des données, zone par zone.

Toutefois, la mise en place de cet important chantier exige une distance critique sans laquelle l’interprétation des données risque fort d’être biaisée. Cette critique doit permettre de comprendre ce que fut le travail, sous tous ses aspects, d’une équipe, avec ses méthodes et ses particularités, il y a de cela plus de trente ans.

Parce qu’il met l’accent sur la question essentielle de l’interopérabilité des bases de données en archéologie, le consortium MASA permettra de répondre à bon nombre des interrogations sur la meilleure manière de préparer de manière scientifique cette reprise de données, tout en mettant à la disposition des chercheurs, selon les bonnes pratiques, des documents structurants pour la compréhension du site.

Contact : Marie-Alice VIRLOUVET