Traitement et diffusion des données de l’archéologie – Journées MASA – Aix-en-Provence – 14 – 16 novembre 2018

Dates : du 14 novembre 2018 à 14h au 16 novembre 2018 à 13h
Lieu : Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) – 5, rue du Château de l’horloge – 13094 Aix-en-Provence
Inscription
: Inscription en ligne obligatoire avant le 1er novembre 2018

Le consortium MASA organise trois journées consacrées au traitement et à la diffusion des données de l’archéologie.

L’après midi du 14 novembre sera consacrée à des ateliers de formation qui se tiendront en parallèle.

La journée du 15, sous forme de séminaire, sera l’occasion de présenter des projets de traitement et de diffusion de données ainsi que les travaux des groupes de travail du consortium MASA. L’après-midi se clôturera sur un MASA-Bar

La matinée du 16 novembre sera consacrée à une table ronde sur les méthodes et pratiques institutionnelles dans la gestion des données de terrain.

Continuer la lecture de « Traitement et diffusion des données de l’archéologie – Journées MASA – Aix-en-Provence – 14 – 16 novembre 2018 »

Interopérabilité et pérennisation des données de la recherche : Comment FAIR en pratique ? Retours d’expériences – 27 novembre 2018 – Paris

Date : 28 novembre 2018
Lieu : amphithéâtre Charpak, sur le campus de Jussieu à Paris.
Inscription
: https://gt-donnees2018.sciencesconf.org/

Organisée par le groupe de travail inter-réseaux « Atelier données » et financée par Mission pour les Initiatives transverses et interdisciplinaires (MITI), la journée d’étude a pour objectif de présenter des retours d’expériences et des réflexions sur les pratiques de gestion des données de la recherche mises en œuvre par les réseaux métiers et les réseaux technologiques du CNRS. Elle s’appuiera plus spécifiquement sur les notions de pérennisation et d’interopérabilité des données dans les projets de recherche, d’en comprendre les facteurs ressorts de réussite et les points sensibles à surveiller.

Continuer la lecture de « Interopérabilité et pérennisation des données de la recherche : Comment FAIR en pratique ? Retours d’expériences – 27 novembre 2018 – Paris »

1ère réunion du groupe de travail Utilisation du CIDOC CRM pour modéliser les jeux de données archéologiques, Lyon, 24 septembre 2018

Dates et heures : 24 septembre 2018 de 10h00 à 17h00
Lieu : MILC, 35 rue Raulin,69365 Lyon Cedex 07
Contact : Olivier Marlet

Le groupe de travail autour de l’Utilisation du CIDOC CRM pour modéliser les jeux de données archéologiques organise sa première réunion le 24 septembre 2018.
 Après une présentation des principes de modélisation du CIDOC et des logiques d’appariement d’un jeu de données, la journée sera essentiellement consacrée à une réflexion en groupe autour du cas spécifique des données de Kition de Chypres.
Cette séance sera limitée à 25 personnes.
L’inscription est obligatoire via le sondage https://evento.renater.fr/survey/utilisation-du-cidoc-crm-pour-modeliser-les-jeux-de-donnees-archeologiques-v2xo1zvt ou auprès de Laurence Rageot (laurence.rageot@univ-tours.fr) en précisant si vous mangerez sur place ou non le midi avant le 7 septembre.
Les missions sont à demander auprès de Jennifer Loullier (jennifer.loullier@univ-tours.fr) au plus tard le 7 septembre.

Présentation du Consortium MASA aux Rencontres Huma-Num, Valpré, 11 au 14 juin 2018

La TGIR Huma-Num a organisé à Valpré, du 11 au 14 juin 2018, ses deuxièmes Rencontres.

L’objectif était de créer un espace de rencontre entre les consortiums et services d’Huma-Num, les Maisons des Sciences de l’Homme et les partenaires français et internationaux de la communauté des Lettres, Sciences Humaines et Sociales.

Les thèmes abordés concernaient l’interopérabilité des données, la conservation et l’archivage, les traitements, la visualisation, le partage et la réutilisation, le Linked Open Data, la valorisation, etc. dans les relations entre les projets individuels et collectifs et les infrastructures.

Le consortium MASA était présent sous forme d’un poster et par une présentation de Xavier Rodier sur le thème « Exposer des données archéologiques dans le web sémantiques elon les FAIR principles« .

Ces rencontres, riches d’échanges, ont permis de présenter les différentes activités du consortium.

 

Toutes les présentations sont accessibles dans le corps du programme sur le site dédié.

 

Etude du projet de publication des archives des fouilles du Grand Louvre par la DRAC Ile-de-France – Tours (CITERES-MSH VdL) – 26 avril 2018

La DRAC Ile-de-France/ Service régional de l’Archéologie a lancé en 2018 la reprise des archives des fouilles du Grand Louvre réalisées dans les années 1980-1990, et plus particulièrement celles de la Cour Napoléon, dont la post-fouille reste inachevée.

Diapositive conservée au S.R.A. Ile-de-France (auteur non identifié à ce jour, s.d.)

A court terme, l’objectif de ce projet est d’offrir à la communauté scientifique un état des lieux de la documentation disponible, de faciliter des études spécifiques en archéologie et de permettre au Musée du Louvre, notamment, de documenter ses collections.

A plus long terme, il convient d’envisager une restitution des données (tant pour la communauté scientifique que le grand public), de la manière la plus complète possible, en fonction des documents qui auront été rassemblés.

Le récolement (et inventaire des plans) de l’ensemble des archives de fouilles qui ont pu être regroupées au musée du Louvre est en cours (jusqu’à fin 2018). S’en suivra un choix des documents à numériser. Tout l’enjeu de ce choix est de proposer une mise à disposition pertinente de ces archives à destination des chercheurs : elle doit a minima leur offrir une vue d’ensemble de la fouille, à défaut de leur donner accès au détail des données, zone par zone.

Toutefois, la mise en place de cet important chantier exige une distance critique sans laquelle l’interprétation des données risque fort d’être biaisée. Cette critique doit permettre de comprendre ce que fut le travail, sous tous ses aspects, d’une équipe, avec ses méthodes et ses particularités, il y a de cela plus de trente ans.

Parce qu’il met l’accent sur la question essentielle de l’interopérabilité des bases de données en archéologie, le consortium MASA permettra de répondre à bon nombre des interrogations sur la meilleure manière de préparer de manière scientifique cette reprise de données, tout en mettant à la disposition des chercheurs, selon les bonnes pratiques, des documents structurants pour la compréhension du site.

Contact : Marie-Alice VIRLOUVET