La lettre de l’InSHS de janvier 2021 publie une présentation du consortium MASA au service de la communauté archéologique

La lettre d’information de l’InSHS du CNRS n°69 de janvier 2021, publie un article intitulé :
Mémoires des Archéologues et des Sites Archéologiques, le consortium MASA au service de la communauté archéologique.

 

Cet article permet de présenter les activités du consortium depuis sa création en 2013 en mettant en avant ses résultats et les projets pour 2021.Consortium de la Très grande infrastructure de recherche (TGIR) Huma-Num, MASA est animé par dix partenaires interinstitutionnels parmi lesquels les Maisons des Sciences de l’Homme (MSH) jouent un rôle fondamental. Il est né du besoin impérieux de sauvegarder les archives des archéologues et des sites archéologiques. Dans une première phase  (2013-2016), les compétences des partenaires du consortium ont été mobilisées pour le traitement — de la numérisation à la publication — de corpus d’archives et de données archéologiques. Des preuves de concept, établies à partir de ces terrains expérimentaux, sont destinées à faire la démonstration du partage et de l’interopérabilité des données. La deuxième phase qui vient de s’achever (2017-2020) a consisté à réunir ces briques pour constituer un écosystème numérique selon le cycle de vie des données, conforme aux principes FAIR (Facile à trouver, Accessible, Interopérable, Réutilisable). L’objectif de la troisième étape qui s’ouvre maintenant est la diffusion des outils et des bonnes pratiques auprès de la communauté archéologique.

Continuer la lecture de « La lettre de l’InSHS de janvier 2021 publie une présentation du consortium MASA au service de la communauté archéologique »

Lancement du site du groupe de travail « données numériques » du Chantier scientifique pour la restauration de Notre-Dame de Paris

Dès le lendemain de l’incendie qui a frappé la cathédrale Notre-Dame de Paris, de nombreux chercheurs ont souhaité mettre leurs connaissances et leurs compétences au service de l’édifice, de ses œuvres d’art et du chantier de restauration.

Pour accompagner cet élan et organiser la vaste activité de recherche qui s’annonçait, le ministère de la Culture s’est rapproché du Centre national de la Recherche Scientifique (CNRS) pour coordonner un chantier scientifique qui soit l’occasion de nouvelles découvertes en parallèle du chantier de restauration.

Continuer la lecture de « Lancement du site du groupe de travail « données numériques » du Chantier scientifique pour la restauration de Notre-Dame de Paris »

Une vidéo du DARIAH Thesaurus Maintenance Working Group sur l’intérêt du BBT

Le DARIAH Thesaurus Maintenance Working Group a publié une vidéo sur les bénéfices à rejoindre le Backbone Thesaurus (BBT), méta-thésaurus des sciences humaines.
Dans cette vidéo, Evelyne Sinigaglia (FRANTIQ-MSH Mondes, Nanterre) et Blandine Nouvel (FRANTIQ-Centre Camille Jullian, Aix-en-Provence) témoignent de l’intérêt pour le réseau FRANTIQ d’aligner les PACTOLS avec le BBT.

Pour regarder cette vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=QdDEGN-jiRY&t=118s

[Offre d’emploi] Ingénieur étude et développement web sémantique H/F

La MSH Val de Loire recrute une.e ingénieur.e étude et développement web sémantique H/F.

Contexte de travail

La Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire est une structure fédérative d’équipes de Recherche en Sciences Humaines et Sociales. Elle est placée sous la tutelle du CNRS et des universités de Tours et d’Orléans et regroupe actuellement 22 équipes de recherche.

Elle offre des services aux chercheurs dont un Atelier Numérique qui fournit des services numériques d’accompagnement des projets de recherche. De plus, la MSH Val de Loire porte le consortium Mémoires des archéologues et des sites archéologiques (MASA) de la TGIR Huma-Num qui a pour objectif la diffusion et la mise en œuvre des principes FAIR dans la communauté archéologique en lien avec les infrastructures nationales RnMSH et Huma-Num et en connexion avec des projets et infrastructures européennes comme ARIADNEplus (projet H2020) dans le cadre de l’EOSC (European Open Science Cloud).
Sous l’autorité du directeur de la Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire, vous serez intégré(e) au pôle informatique de l’atelier numérique, composé de 3 personnes. Les missions sont principalement réalisées au siège de la MSH Val de Loire à Tours (Site Deux Lions) mais vous devrez également vous déplacer régulièrement sur les autres sites de la MSH à Tours et Orléans ainsi que chez les partenaires du consortium MASA.

Missions

Il ou elle travaillera pour le CNRS au siège de la MSH Val de Loire sous l’autorité de son directeur : Xavier RODIER, sa mission sera de traiter les corpus mis en ligne par l’Atelier Numérique de la MSH Val de Loire et dans le cadre du Consortium MASA afin de les rendre interopérables, en s’appuyant sur les principes FAIR, avec pour objectif de porter ces données sur le web sémantique. Continuer la lecture de « [Offre d’emploi] Ingénieur étude et développement web sémantique H/F »

Modèle de plan de gestion de données MASA en ligne

Le modèle de plan de gestion de données pour l’archéologie élaboré dans le cadre du groupe de travail du consortium Mémoires des archéologues et des sites archéologiques (MASA) est disponible sur DMP OPIDoR : https://dmp.opidor.fr/plans. Basé sur une version initiale réalisée à l’INRAP en 2018, il a été retravaillé en prenant en compte le modèle proposé par l’ANR et intègre dans ses recommandations les principaux standards et bonnes pratiques applicables à l’archéologie, ainsi que des liens vers une documentation de référence.

Intégré à l’outil d’aide à la création en ligne de plan de gestion de données DMP OPIDoR hébergé et géré par l’INIST, le modèle MASA permet de décrire les données de manière globale (onglet Généralités sur les données) puis, plus finement, par jeu de données ou lot de fichiers. Ces ensembles de données peuvent être constitués en référence à une typologie documentaire (photographies, transcriptions, fiches descriptives d’objets, etc.) ou selon des ensembles intellectuellement cohérents (étude céramique, d’anthropologie, etc.).  Continuer la lecture de « Modèle de plan de gestion de données MASA en ligne »

[Offre d’emploi] Ingénieur étude et développement web sémantique H/F

La MSH Val de Loire recrute une.e ingénieur.e étude et développement web sémantique H/F.

Contexte de travail

La Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire est une structure fédérative d’équipes de Recherche en Sciences Humaines et Sociales. Elle est placée sous la tutelle du CNRS et des universités de Tours et d’Orléans et regroupe actuellement 21 équipes de recherche.

Elle offre des services aux chercheurs dont un Atelier Numérique qui fournit des services numériques d’accompagnement des projets de recherche. De plus, la MSH Val de Loire porte le consortium Mémoires des archéologues et des sites archéologiques (MASA) de la TGIR Huma-Num qui a pour objectif la diffusion et la mise en œuvre des principes FAIR dans la communauté archéologique en lien avec les infrastructures nationales RnMSH et Huma-Num et en connexion avec des projets et infrastructures européennes comme ARIADNEplus (projet H2020) dans le cadre de l’EOSC (European Open Science Cloud).
Sous l’autorité du directeur de la Maison des Sciences de l’Homme Val de Loire, vous serez intégré(e) au pôle informatique de l’atelier numérique, composé de 3 personnes. Les missions sont principalement réalisées au siège de la MSH Val de Loire à Tours (Site Deux Lions) mais vous devrez également vous déplacer régulièrement sur les autres sites de la MSH à Tours et Orléans ainsi que chez les partenaires du consortium MASA.

Missions

Il ou elle travaillera pour le CNRS au siège de la MSH Val de Loire sous l’autorité de son directeur : Xavier RODIER, sa mission sera de traiter les corpus mis en ligne par l’Atelier Numérique de la MSH Val de Loire et dans le cadre du Consortium MASA afin de les rendre interopérables, en s’appuyant sur les principes FAIR, avec pour objectif de porter ces données sur le web sémantique. Continuer la lecture de « [Offre d’emploi] Ingénieur étude et développement web sémantique H/F »

Un double numérique pour Notre-Dame

CNRS le journal publie un article sur l’ambitieux projet de création d’une sorte de Google Earth de la cathédrale de Paris par l’équipe de chercheurs coordonnée par Livio de Luca, directeur du laboratoire Modèles et simulations pour l’Architecture et le Patrimoine (MAP) et lauréat 2019 de la médaille de l’innovation. L’objectif : regrouper au sein d’une plateforme collaborative la totalité des connaissances passées et à venir sur l’édifice.

Le consortium MASA, ainsi que le consortium 3D SHS, est associé à ce travail.

Lire l’article

Atelier PACTOLS – Mise à jour du vocabulaire thématique sur la Mort – 5 novembre 2019 – Aix-en-Provence

Date : 5 novembre 2019 de 10h à 17h30
Lieu : Maison méditerranéenne des sciences de l’homme (MMSH) – 5, rue du Château de l’horloge – 13094 Aix-en-Provence – Venir à la MMSH
Contacts : Blandine Nouvel : 04 42 52 42 57 | nouvel@mmsh.univ-aix.fr
Evelyne Sinigaglia : 01 46 69 24 65 | evelyne.sinigaglia@cnrs.fr
Inscription : Inscription obligatoire avant le 16 septembre https://evento.renater.fr/survey/inscription-atelier-pactols-mort-ic2tqv6w

Le thésaurus PACTOLS, porté par la Fédération et ressources sur l’Antiquité (Frantiq, GDS3378 du CNRS) est le seul référentiel français multilingue, libre et interopérable sur l’archéologie. Ses thématiques lui ont donné son nom : Peuples et cultures, Anthroponymes, Chronologie, Toponymes, OEuvres, Lieux, Sujets, et concernent l’archéologie depuis la Préhistoire jusqu’à la période contemporaine et les sciences de l’Antiquité. Destiné à faciliter la recherche documentaire, le thésaurus, comme réservoir de concepts validés, s’adapte idéalement à toutes les situations de gestion de l’information, depuis la collecte des données de terrain jusqu’à la publication scientifique. Il répond au besoin de se référer à une terminologie solide et approuvée par la communauté.
C’est pourquoi depuis 2017, le thésaurus PACTOLS a entamé une mue structurelle et lexicale qui doit faciliter son utilisation par les scientifiques comme par des non-spécialistes. Il s’agit de réorganiser le vocabulaire avec de nouvelles relations entre les concepts et avec des enrichissements lexicaux par l’ajout de termes spécialisés issus de l’avancée de la discipline, de définitions plus adaptées, la révision les traductions et au-delà par l’adjonction d’illustrations. Continuer la lecture de « Atelier PACTOLS – Mise à jour du vocabulaire thématique sur la Mort – 5 novembre 2019 – Aix-en-Provence »

DONIPAT : École thématique « Données Interopérables pour le Patrimoine » du 14 au 18 octobre 2019 à Aussois.

La masse considérable de données produite par la communauté scientifique en SHS reste difficilement accessible et risque d’être perdue quand elle se trouve dans des systèmes d’information obsolètes. La préservation de ces données scientifiques fondamentales passe par la mise en œuvre de conditions d’accessibilités numériques aux multiples corpus. La multiplication exponentielle de ces sources de données numériques hétérogènes nécessite de déployer des solutions d’interopérabilité afin de les interroger de manière homogène. Le Consortium Mémoires des Archéologues et des Sites Archéologiques (MASA) de la TGIR Huma-Num a fait de la question d’interopérabilité des données une de ses priorités dans le respect des principes FAIR. La collaboration engagée avec des informaticiens a permis de mettre en évidence l’intérêt de l’ontologie du CIDOC CRM (norme ISO 21127:2006) pour modéliser les données, à l’instar de nombreuses autres communautés ou institutions en Sciences Humaines en Europe. L’organisation d’une école thématique, DONIPAT, sur ce sujet vient combler des lacunes puisque ces questions ne sont pas enseignées dans le domaine académique.

L’école thématique DONIPAT a pour ambition de montrer à la communauté SHS l’intérêt de l’interopérabilité et les méthodologies novatrices à mettre en œuvre pour porter des jeux de données scientifiques sur le web de données et favoriser ainsi l’émergence de nouvelles connaissances et donc de nouvelles recherches que ce soit au sein d’une discipline (comme l’archéologie) ou interdisciplinaire. L’école contribuera ainsi à l’émergence des données patrimoniales dans le Linked Open Data.

Continuer la lecture de « DONIPAT : École thématique « Données Interopérables pour le Patrimoine » du 14 au 18 octobre 2019 à Aussois. »