DONIPAT : École thématique «Données Interopérables pour le Patrimoine»

L’école thématique « Données Interopérables pour le Patrimoine » (DONIPAT) s’est tenue à Aussois du 14 au 18 octobre 2019.

Elle avait pour ambition de montrer à la communauté SHS l’intérêt de l’interopérabilité et les méthodologies novatrices à mettre en œuvre pour porter des jeux de données scientifiques sur le web de données et favoriser ainsi l’émergence de nouvelles connaissances et donc de nouvelles recherches que ce soit au sein d’une discipline (comme l’archéologie) ou interdisciplinaire. L’école a ainsi contribué à l’émergence des données patrimoniales dans le Linked Open Data.

Elle a permis d’associer à la fois des interventions de spécialistes, des ateliers pratiques, des groupes de travail (voir programme) mais également des échanges plus informels entre participants. L’alternance de ces temps d’apprentissage a permis à chaque participant d’acquérir de nouvelles compétences ou de partager ses connaissances.

Lundi 14 octobre

9:00-9:45 : Accueil, présentation de l’école thématique – Olivier Marlet (Citeres – Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT), Tours)

9:45-10:30 : Le Consortium MASA – Xavier Rodier (MSH Val de Loire, Citeres – Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT), Tours)

11:00-12:00 : Les ontologies – Béatrice Markhoff (Laboratoire d’Informatique Fondamentale et Appliquée de Tours (LIFAT))
Ontologies, modeling languages, and hints on applications – Emilio Sanfilippo (Programme ARD Intelligence des Patrimoines, Tours)
Présentation de ce qu’est une ontologie et des différents usages que l’on peut en faire, en particulier la médiation sémantique, pour utiliser une ontologie comme langage commun entre des jeux de données hétérogènes.

14:00-16:00 : Utilisation de micro-ontologies – Pierre-Yves Buard (Maison de la Recherche en Sciences Humaines (MRSH), Pôle Document Numérique, Caen)
Si l’ontologie peut paraître complexe, Pierre-Yves Buard nous prouve avec quelques exemples très concrets qu’il est possible de mettre en œuvre de manière pragmatique des micro-ontologies pour des projets de recherche spécifique.

16:30-18:00 : Session posters
Chaque stagiaire a présenté son poster en 4 minutes maximum.

Mardi 15 octobre

9:00-9:45 : SESAMES, ontologie et annotation 3D – Jean-Yves Blaise (Modèles et simulations pour l’Architecture et le Patrimoine (MAP), Marseille)
L’ANR SESAMES : enjeux en terme de développement d’ontologies et articulations avec la plateforme d’annotation 3D.

9:45-10:30 : Ontologie « LiDAR et Pratiques » – Laure Nuninger (Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement (MSHE), Besançon), Thérèse Libourel (L’espace pour le développement (Espace-Dev), MICADO, Université de Montpellier), Xavier Rodier (MSH Val de Loire, Citeres – Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT), Tours)
Le projet de mise en place d’un référentiel « LiDAR et pratiques » par le GDR MAGIS a permis l’élaboration d’un modèle collectif formalisé sous forme d’ontologie.

11:00-12:00 : Modéliser une ontologiePréambule autour de l’approche objet pour modéliser – Thérèse Libourel (L’espace pour le développement (Espace-Dev), MICADO, Université de Montpellier)
Comment modéliser une ontologie à partir du texte détaillant le contenu d’un corpus ?

14:00-16:00 : Manipulation d’une ontologie avec Protégé – Thérèse Libourel (L’espace pour le développement (Espace-Dev), MICADO, Université de Montpellier)
Découverte du logiciel libre Protégé pour mettre en place une ontologie et l’explorer.

16:30-18:30 : Travail en groupes : Applications spécifiques – Thérèse Libourel (L’espace pour le développement (Espace-Dev), MICADO, Université de Montpellier), Béatrice Markhoff (Laboratoire d’Informatique Fondamentale et Appliquée de Tours (LIFAT)), Olivier Marlet (Citeres – Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT), Tours)
Les stagiaires sont invités à modéliser leurs propres données sous forme d’ontologie avec le logiciel Protégé.

Mercredi 16 octobre

9:00-10:00 : L’ontologie du CIDOC CRM / CIDOC CRM ontology – George Bruseker (Institute of Computer Science, Foundation for Research and Technology – Hellas (ICS- FORTH), Heraklion, Crête), Anaïs Guillem (University of California, Merced, USA)
Présentation de l’ontologie du CIDOC CRM (norme ISO 21127:2006), utilisée pour modéliser le Patrimoine. Également présentation de la façon dont évolue le CIDOC et ses extensions à travers les travaux du CRM SIG.

10:00-10:30 : Utilisation du CIDOC à la BNF – Mélanie Roche (Bibliothèque Nationale de France (BNF), Paris)
Comment la BNF exploite le CIDOC pour gérer ses fonds ?

11:00-11:20 : Utilisation du CIDOC à Intelligence des Patrimoines – Emilio Sanfilippo (Programme ARD Intelligence des Patrimoines, Tours)
Comment exploiter le CIDOC pour une plateforme de données patrimoniales hétérogènes ?

11:20-11:40 : Utilisation du CIDOC à l’Inrap – Christophe Tufféry (Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Paris), Emeline Le Goff (Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Rennes)
Comment l’INRAP exploite le CIDOC pour les archives de fouille et la documentation archéologique ?

11:40-12:00 : Utilisation du CIDOC au sein du consortium MASA – Olivier Marlet (Citeres – Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT), Tours)
Comment MASA utilise le CIDOC pour rendre interopérables les données archéologiques ?

Crédit : Raphaëlle Krummeich 2019

Jeudi 17 octobre

9:00-9:30 : Apprentissage du CIDOC CRM – George Bruseker (Institute of Computer Science, Foundation for Research and Technology – Hellas (ICS- FORTH), Heraklion, Crête), Anaïs Guillem (University of California, Merced, USA)
Quels sont les grands préceptes et les mécanismes qui régissent le CIDOC ?

9:30-10:30 : CIDOC game – George Bruseker (Institute of Computer Science, Foundation for Research and Technology – Hellas (ICS- FORTH), Heraklion, Crête), Anaïs Guillem (University of California, Merced, USA)
Découvrir le CIDOC et les mappings à travers un jeu de cartes.

11:00-12:00 : Travail en groupes : Manipuler le CIDOC sous forme de jeu de cartes / Handling the CIDOC as a card game – George Bruseker (Institute of Computer Science, Foundation for Research and Technology – Hellas (ICS- FORTH), Heraklion, Crête), Anaïs Guillem (University of California, Merced, USA), Olivier Marlet (Citeres – Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT), Tours)
Les stagiaires sont invités à manipuler le jeu de cartes pour apprendre les mécanismes de l’ontologie et commencer à faire quelques mappings.

14:00-16:00 : Mise en œuvre des mappings avec 3M (données XML) et Ontop (BDD) / Using 3M and Ontop
Pour 3M : George Bruseker (Institute of Computer Science, Foundation for Research and Technology – Hellas (ICS- FORTH), Heraklion, Crête), Anaïs Guillem (University of California, Merced, USA), Hélène Jamet (Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM), Lyon), Romain Boissat (Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM), Lyon)
Pour Ontop : Béatrice Markhoff (Laboratoire d’Informatique Fondamentale et Appliquée de Tours (LIFAT)), Emeline Le Goff (Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Rennes), Olivier Marlet (Citeres – Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT), Tours)

16:30-18:30 : Travail en groupes : Réalisation des mappings / Making mappings
Les stagiaires sont invités à faire le mapping de leurs propres données soit avec 3M, soit avec Ontop. Le résultat permettra de générer un fichier RDF.

Vendredi 18 octobre

9:00-9:45 : Les triplestores RDF – Béatrice Markhoff (Laboratoire d’Informatique Fondamentale et Appliquée de Tours (LIFAT))
Les principes qui régissent l’utilisation des triplestores.

9:45-10:00 : Le triplestore de la MOM – Hélène Jamet (Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM), Lyon), Romain Boissat (Maison de l’Orient et de la Méditerranée (MOM), Lyon)
Présentation du triplestore de la MOM.

10:00-10:30 : OpenArchaeo – Olivier Marlet (Citeres – Laboratoire Archéologie et Territoires (LAT), Tours)
Présentation d’OpenArchaeo et du triplestore MASA.

11:00-12:00 : Retours et bilan sur l’Ecole Thématique
Échanges entre les stagiaires et les intervenants pour faire le point sur l’école thématique et l’ensemble du programme.